Accueil du site > Critiques > Histoire > Le pouvoir, Le conseiller T2 d’Hilary Mantel

mercredi 9 avril 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Le pouvoir, Le conseiller T2 d’Hilary Mantel


Date: 10 avril 2014
Collection:
Edition: Sonatine
Genre: roman historique
Prix: 20,90 €

Bring Up The Bodies

Description de l’ouvrage

1535. Thomas Cromwell a affronté l’Église catholique et la noblesse anglaise pour permettre à son souverain, Henri VIII, de divorcer de Catherine d’Aragon afin d’épouser Anne Boleyn. Nommé ministre en chef, il doit maintenant gouverner un royaume isolé en Europe, au bord de la guerre civile, tout en affrontant l’opposition de l’aristocratie et du clergé. Sa tâche est d’autant plus complexe qu’Henri VIII, devant l’incapacité d’Anne Boleyn à lui donner un héritier mâle, convoite désormais la jeune Jeanne Seymour. Manipulations, trahisons et intrigues : Cromwell, en fin stratège, va devoir employer tous les moyens pour satisfaire les désirs du roi, sauver la nation… et sa tête par la même occasion. La Cour devient alors le théâtre d’une véritable tragédie sanguinaire, celle des derniers mois d’Anne Boleyn, dont personne ne sortira indemne. Après Dans l’ombre des Tudors, qui retraçait l’accession au pouvoir de Cromwell, Hilary Mantel nous offre ici une nouvelle fresque passionnante autour de la maison Tudor.

Avis de Gaëlle

Après avoir raconté la montée au pouvoir de Thomas Cromwell, fils de forgeron devenu le plus important des ministres d’Henry VIII ; Hilary Mantel va s’attarder sur une année charnière de la vie de la cour. Nous sommes en 1535, Henry et Anne Boleyn sont enfin mariés mais la reine a failli à sa "mission" en donnant naissance non pas à l’héritier attendu mais à une fille. Peu à peu le roi se détache et Thomas Cromwell va bientôt avoir la lourde tâche de trouver un moyen de dissoudre le mariage tout en navigant dans les eaux infestées de la cour.

Ce moyen, nous le connaissons, Anne va être jugée pour trahison, adultère et inceste et sera de fait décapitée. Mais la force de l’auteur est de ne pas prendre parti. On ne sait si elle est persuadée de la culpabilité ou non de la reine aux mille jours... tout comme Cromwell qui est présenté ici comme un homme profitant de la meilleure opportunité d’arriver au but fixé par le roi. Car, ayant vécu la chute du Cardinal Wolsey incapable de trouver une solution pour parvenir à faire divorcer Henry VIII et Catherine d’Aragon, il sait qu’il n’aura qu’une seule chance.

Comme dans le premier tome, Hilary Mantel s’attache à humaniser un personnage dont l’Histoire n’a gardé que la facette la plus sombre, et cela fonctionne. Elle use d’un style particulier, non linéaire pour nous faire suivre le cours des pensées de son personnage. On le découvre père et ami attentif. Ses amitiés sont sincères et ne servent pas toujours ses intérêts politiques. Il est humain.

Avec la mort d’Anne, on sait que l’homme d’Etat va entrer dans une phase descendante. Les inimitiés qu’il balaye d’un revers de la main ici, vont devenir plus fortes l’entraînant jusque dans sa chute et c’est avec beaucoup d’impatience que nous attendons le troisième tome, celui qui nous racontera la fin de cet homme.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016