Accueil du site > Critiques > M/M > Jeux de rôles, de G.A. Hauser

vendredi 18 avril 2014

Partager :

facebook

twitter

Publicité :

Jeux de rôles, de G.A. Hauser


Date:


Collection: date
Edition: Collection
Genre: romance M/M

Résumé

Keith O’Leary tente de percer en tant qu’acteur depuis une éternité. Lorsqu’un rôle dans la récente série jouée sur le câble « Forever Young » lui est offert, Keith a du mal à se faire à l’idée d’interpréter le rôle d’un homosexuel. Adam Lewis, son agent le persuade d’accepter le rôle, sachant que c’est une véritable chance de jouer dans la nouvelle série à la mode de la télévision. Keith accepte à contrecœur, craignant d’avoir à travailler dans un restaurant comme sa colocataire/petite amie, Patty afin de pouvoir payer le loyer. Lorsque Keith rencontre sa fabuleuse co-star, Carl Bronson, son intérêt est piqué et son anxiété se réveille. Il doit embrasser cet homme devant la caméra… et bien plus encore.

Avis de Phalusia

Jeux de rôles est le premier tome d’une série qui se déroule dans le show-business, Keith O’Leary est un jeune homme qui rêve de gloire comme des milliers d’autres, mais jusqu’à maintenant à part quelques offres de spots publicitaires il n’a pas fait grand-chose, jusqu’au jour où son agent Adam Lewis l’appelle pour lui dire qu’il a été choisi pour jouer un rôle dans la série télévisée à la mode « Forever Young ».

C’est une offre qu’il ne peut refuser, mais qui lui pose un problème, c’est un rôle de gay alors qu’il est hétérosexuel et il se pose deux questions : sera-t-il capable d’avoir des contacts physiques rapprochés avec un homme et ce rôle ne va-t-il pas l’enfermer dans une catégorie l’empêchant de faire carrière ? Il accepte pourtant le rôle et fait la connaissance de son partenaire Carl Bronson. Les deux hommes vont sympathiser très vite, le problème qu’ils ne soient pas gay est vite surmonté au fur et à mesure que les scènes deviennent de plus en plus chaudes et où la pudeur n’a plus de mise. Ils prennent l’habitude de discuter chaque soir par téléphone du scénario, parallèlement en même temps que leurs scènes devant la caméra augmentent en intensité, leurs discussions prennent un chemin plus intime, plus confidentiel. Ils se rapprochent physiquement à la vue de tous et émotionnellement à l’abri des autres, jusqu’au moment où la réalité rejoint la fiction, mais les engage sur un chemin périlleux.

Voici une romance romantique, moderne et très sympathique avec deux héros qui vont découvrir leur attirance pour un homme en devenant partenaires dans une série à succès. C’est un récit très vivant, on sent le vécu de l’auteure GA Hauser, vous avez vraiment l’impression d’être sur le set d’un de ses soap-opéras. Tout sonne juste y compris les répliques de la série qui prête très souvent à sourire par leur peu de recherche, mais qui du coup colle parfaitement à la réalité. Qui n’a jamais souri en entendant certaines phrases dans la bouche d’un superbe acteur que l’on admire plus pour son physique que son talent ? Tous les personnages secondaires sentent le vécu que ce soit le maquilleur gay ou la vieille actrice qui boit pour oublier qu’elle n’est plus la star, la réalisatrice qui veut faire le buzz. GA Hauser utilise le tournage de la série pour faire monter la pression en même temps que la réalisatrice Charlotte intensifie les scènes sexuelles quand elle s’aperçoit des désirs mutuels des deux partenaires et de l’alchimie qu’ils montrent à l’écran.

Le second bon point de l’auteure c’est la manière dont elle traite la progression de la relation, ils se découvrent progressivement, naturellement. Il faut reconnaitre que leur première vraie scène sexuelle est loin d’être romantique, aussi inexpérimenté l’un que l’autre vous avez une scène assez surréaliste d’où le glamour est exempt. Par contre, elle correspond à la réalité et démontre que leur attirance pour un autre homme est nouvelle. D’ailleurs, ce qui est plaisant de la part de l’auteure c’est qu’elle ne plonge pas ces deux héros hétéros d’emblée dans une relation simple, non elle montre bien les paliers dans leurs relations sexuelles, ils se désirent, mais hésitent devant les gestes à accomplir l’un sur l’autre, se posant des questions. Tous ces gestes que font Carl et Keith sont nouveaux, si cela colle à la réalité de la découverte, il faut reconnaitre que cela enlève pas mal de charme et de sensualité à ces scènes du moins pour la lectrice. Par contre il est très touchant de voir l’émerveillement un peu naïf de chacun des deux hommes lorsqu’ils réussissent à pratiquer un nouveau geste ou une nouvelle caresse.

Ce premier épisode est une lecture très agréable malgré les quelques clichés qui s’y trouvent surtout au niveau du personnage de la petite amie de Keith. Les deux héros sont sympathiques, Keith est adorable avec sa pudibonderie et ses accès de timidité, mais à certains moments il fait un peu gamin capricieux, l’assurance et la maturité de Carl le rende beaucoup plus attirant. Nous suivrons avec plaisir ce couple dans le second volume Playing dirty car s’ils se sont avoué leurs sentiments, il reste néanmoins des questions sans réponses.

Mots clés de l'auteur :

Hauser G.A.
   Jeux de rôles, de G.A. Hauser
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016