Accueil du site > Critiques > Livres et délices > Le revenant, de Michael Punke

lundi 28 avril 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Le revenant, de Michael Punke


Date: 3 avril 2014
Collection:
Edition: Presses de la Cité
Genre: roman d’aventures
Prix: 20,90 €

Présentation de l’éditeur

1823, Missouri. Tandis qu’une première expédition a été attaquée et annihilée par une tribu indienne, la Rocky Mountain Fur Company force sa chance et engage une poignée d’hommes dans une nouvelle tentative pour rallier Fort Union par un trajet inédit et périlleux. Parmi l’équipée, le trappeur Hugh Grass est attaqué par un grizzli quelques jours après le départ. Défiguré, la gorge et l’abdomen dévastés par les coups de pattes de l’animal, il est laissé en arrière avec deux hommes, chargés de le veiller jusqu’à sa mort. Mais Grass s’accroche à la vie. Et chaque heure qui passe rend le trajet pour rallier Fort Union plus dangereux à Fitzgerald et au jeune Jim Bridger, tous deux portés volontaires pour rester avec Grass. Convaincu par le premier d’abandonner leur compagnon agonisant à son funeste sort, Bridger disparait à son tour dans les bois. C’est la dernière image que le trappeur gardera de ses anciens partenaires. Quelques heures plus tard, contre toute attente, il reprend connaissance. Il est seul, en territoire indien, sans arme, sans nourriture. Incapable de se déplacer, souffrant le martyr en raison de ses blessures infectées, délirant, déshydraté, il s’accroche à la vie comme un damné. Son unique motivation : la vengeance. Peu à peu, mû par la colère et aguerri par l’expérience d’une vie hors norme, il reprend des forces. Commence alors le récit hors du commun d’un homme prêt à tous les sacrifices pour retrouver ceux qui l’ont abandonné dans l’Ouest, plus sauvage que jamais.

Avis de Marnie

Amis de Jack London... nostalgiques de films comme Nevada Smith, ou surtout de Jeremiah Jonhson, vous trouverez ici, tout ce qui fait l’essence de ce genre de roman d’aventures. Certes, il n’y a pas la puissance émotionnelle de Jack London lorsque l’on découvre ce style qui joue sans complexe la carte de la construction moderne, soit la simplicité efficace de l’action. Ce premier roman de Michael Punke n’est pas un hymne à la nature, une description de la beauté sauvage de terres non conquises mais une vibrante admiration pour le courage et l’obstination d’un homme. Toutefois, ce qui emporte notre adhésion, c’est de savoir que cette fiction est tirée très fidèlement dans l’esprit et même les actes, d’une réelle histoire... qui fait partie de l’imaginaire collectif américain.

Si à notre époque actuelle, bercés par de nombreux westerns, drames sentimentaux et autres films d’aventures, la Conquête de l’Ouest (à partir de 1850) semble ne plus avoir de secrets pour nous, l’époque qui l’a précédée, l’unification des Etats américains (après la guerre d’Indépendance) est beaucoup moins connue pour nous européens. L’idée n’était pas encore de peupler des contrées sauvages, mais... le but était le commerce, oui, et le commerce des peaux.

C’est ainsi que naquirent sur des faits avérés, les légendes de l’ouest. Sur les trois protagonistes de cette histoire, deux, soit notre héros, Hugh Grass et Jim Bridger ont donné leurs noms à nombre d’endroits, de cours d’eau, de montagnes et de vallées du grand Ouest. Michael Punke tout en racontant rapidement les faits dès le but de l’intrigue, soit l’abandon par deux de ses compagnons d’un homme quasi-mourant, retrace également (et de façon tout aussi alerte) le passé de chacun. Nous voici alors dans les zones de "non-droit", comme le Texas, ou encore l’épopée du pirate français Jean Lafitte dans le Golfe du Mexique !

En fait, c’est en lisant ce roman que vous comprenez le pourquoi de l’importance dans le mode de vie de l’américain moyen, du deuxième amendement de la Constitution américaine (le droit de porter une arme) après celui qui donne la liberté d’expression et de religion... En effet, Hugh Grass, gravement blessé, va tout d’abord se traîner sur des centaines de mètres avant de peu à peu se mettre à la recherche de Bridger et Fitzgerald. Il ne leur en veut pas de l’avoir abandonné... non, seulement de lui avoir volé son arme, son seul moyen de se défendre !

Ce roman écrit en 2002 a été adapté au cinéma. Alejandro Inarritu Gonzalez réalise actuellement le film, Leonardo Di Caprio interprétant le rôle de Hugh Glass. Il sortira en 2015.

Mots clés de l'auteur :

Punke Michael
   Le revenant, de Michael Punke
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016