Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > La demoiselle d’Avignon... est de retour, de Frédérique Hébrard et Louis (...)

mardi 29 avril 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

La demoiselle d’Avignon... est de retour, de Frédérique Hébrard et Louis Velle


Date: 2 avril 2014
Collection:
Edition: Flammarion
Genre: romance contemporaine
Prix: 18,91 €

Présentation de l’éditeur

Plus de quarante ans après son triomphe au petit écran et en librairie, La Demoiselle d’Avignon, la saga culte de Frédérique Hébrard et de Louis Velle, est de retour avec une suite inédite des aventures de Koba et de François Fonsalette. Ils vous emmèneront de leur mariage au couronnement de Kristina III, en passant par une île déserte... Un nouvel épisode à la hauteur de la devise de la Kurlande :

« Sans essayer n’aucun succès. »

Frédérique Hébrard est romancière. Louis Velle est scénariste et comédien. Leur couple est associé à de nombreux succès comme Le Mari de l’ambassadeur ou Le Château des Oliviers, dont le livre s’est vendu à plus de 25 000 exemplaires, en 2013, pour son vingtième anniversaire.

Avis de Marnie

En fait, ce n’est pas si évident de faire une critique détachée de ce roman... surtout lorsque l’on fait partie des 90% de téléspectateurs regardant ce "feuilleton" en 1972 soit certainement plus d’une vingtaine de millions de personnes ! [1] Enorme succès populaire qui marqua l’histoire de la fiction française. Et tout ça pour quoi ? une romance... et une vraie romance ! Une princesse d’un royaume nordique "inventé", déguisée pendant un an en caissière, jeune fille au pair, serveuse et autres petits boulots à qui il arrive bien évidemment plein d’aventures et l’amour en prime.

Est-ce que la magie est toujours au rendez-vous ? Oui ! Certes, pour des personnes comme moi qui avons été bercés par la série télévisée, nous avons toujours en tête le délicieux accent et la "saine beauté" de Marthe Keller, et le charme très classy de Louis Velle, mais il y a un plus qui fait que cela ne prend pas de coup de vieux. Déjà, le sujet est éternel : deux jeunes gens qui ignorent tout l’un de l’autre se rencontrent et vont se perdre, se retrouver, et vivre des aventures parallèles tragi-comiques, puisque pendant que l’adorable Koba quitte la Kurlande pour se fondre dans l’anonymat, François pour retrouver sa belle, se transformera en ambassadeur de France en Kurlande.

Après, il y a le talent de Frédérique Hébrard et sa passion pour créer un royaume "fictif" où les détails jouent avec les légendes nordiques, et sonnent très justes. On s’amuse des coutumes, des personnages pittoresques croisés sur la route de notre couple vedette. Si l’idée semble inspirée de la vraie histoire de la reine Margrethe II de Danemark, avec le comte Henri de Laborde de Monpezat, qui avait été secrétaire d’ambassade à Londres (devenu reine une semaine après la diffusion du premier épisode...) nous retrouvons aussi et surtout la fantaisie et le même procédé scénaristique du célèbre film Vacances Romaines avec Audrey Hepburn, et même de Comment ne pas épouser un milliardaire, premier feuilleton à succès de Frédérique Hébrard et Louis Velle (tiré d’un roman de Maria Luisa Linarès, diffusé à la télé en 1966) [2]

Un gros dernier tiers du roman est consacré à une histoire façon "que sont-ils devenus ? sympathique à découvrir. En fait, nous allons voir comment Koba va passer le flambeau à sa petite-fille qui va partira alors découvrir le monde, comme notre princesse quarante ans plus tôt. Ce qui est très plaisant, c’est qu’il n’y a pas de mauvaise surprise, et nos amoureux sont toujours aussi amoureux au royaume de Kurlande. Une jolie façon de replonger dans cette ambiance "royale" ! Après tout, on peut se moquer de notre côté fleur bleue, mais lorsque l’on pense aux milliers de journalistes qui faisaient le pied de grue devant la clinique pour attendre la naissance de l’héritier du trône britannique il y a encore peu de temps, qui se moque de qui ?


Notes

[1] la même année, est diffusée une autre mini-fiction en six parties, intitulée "les rois maudits", fidèlement adaptée de la série de romans de l’académicien Maurice Druon, livres qui ont inspiré R.R. Martin pour écrire "Game of Thrones" source totalement assumée et clamée par l’auteur lui-même, c’est dire la qualité de la production française de l’époque.

[2] Résumé : La jeune et belle héritière américaine Myriam est promise par son père à un milliardaire qu’elle n’aime pas. La veille de son mariage, elle embarque clandestinement sur un yacht. A son bord, elle sert de mousse au commandant Leroy-Dantec. Il lui mène la vie dure car, depuis une histoire agitée une star du cinéma, Leroy-Dantec est devenu terriblement misogyne. Mais, Myriam tombe vite amoureuse du commandant.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016