Accueil du site > Critiques > Livres et délices > Des mille et une façons de quitter la Moldavie, de Vladimir Lortchenkov

vendredi 2 mai 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Des mille et une façons de quitter la Moldavie, de Vladimir Lortchenkov


Date: 4 avril 2014
Collection: Horizons Pourpres
Edition: Miroboles Editions
Genre: fable contemporaine
Prix: 19,00 €

Présentation de l’éditeur

Vassili réfléchit un peu, puis il décréta :

- Nous allons faire voler mon tracteur.

Drôle, grotesque, cruel. Partez à la rencontre du peuple le plus pauvre d’Europe.

Ceci est l’histoire d un petit village moldave. À Larga, tous les habitants ne rêvent que d’une chose : rejoindre l’Italie et connaître enfin la prospérité. Quitte à vendre tous leurs biens pour payer des passeurs malhonnêtes, ou à s’improviser équipe moldave de curling afin de rejoindre les compétitions internationales.

Dans cette quête fantastique, vous croiserez un pope quitté par sa femme pour un marchand d’art athée, un mécanicien génial transformant son tracteur en avion ou en sous-marin, un président de la République rêvant d’ouvrir une pizzeria... Face à mille obstacles, ces personnages résolument optimistes et un peu fous ne renonceront pas. Parviendront-ils à atteindre leur Eldorado ?

Avis de Marnie

Attention si nous sommes dans une fable... ce n’est pas une fable poétique, mais plutôt une version trash de Affreux, sales et méchants, la célèbre comédie dramatique italienne. Et oui, si nos héros rêvent d’émigrer à Rome, le ton lui est imprégné de cette cruauté latine, ici beaucoup plus prononcée, peut-être même un peu trop. Mais il faut saluer le trait incisif, l’analyse décapante sur la société moldave, minuscule pays (le plus pauvre d’Europe) situé entre la Roumanie et l’Ukraine.

Un habitant sur quatre a fui la pauvreté, la corruption, le manque de tout, l’influence des pays voisins, le souvenir toujours présent de l’empire soviétique, pour espérer l’eldorado de l’Union Européenne... pour émigrer notamment en Italie ! Alors, les habitants de ce petit village veulent faire la même chose, à la manière du jeune héros du film d’Elia Kazan America America ! Ils vont tout faire pour y arriver pour des raisons différentes, mais le but est le même, et nous voici partis dans des aventures tragi-comiques.

A coups de traits acerbes, le russe Vladimir Lortchenkov dresse quelques portraits d’hommes et de femmes moldaves. Le souci, c’est que le regard est imprégné d’un humour glacial, d’une auto-dérision jubilatoire, certes, mais il manque une vraie tendresse pour rendre au moins un de ces personnages attachant. Cette violence barbare se comprend, ces gens étouffent de ne pas pouvoir exister, misérables, entre deux grands géants qui les vampirisent... c’est un peu dommage, trop de cruauté dessert un peu le propos...

Intéressant pour le réalisme du trait, le trait pointu et incisif, et pour découvrir un pays européen... inconnu !

Mots clés de l'auteur :

Lortchenkov Vladimir
   Des mille et une façons de quitter la Moldavie, de Vladimir Lortchenkov
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016