Accueil du site > Critiques > Romances historiques > La jeune fille à la tour - Il était une fois - 5 de Eloisa James

mercredi 25 juin 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

La jeune fille à la tour - Il était une fois - 5 de Eloisa James


Date:18 juin 2014
Collection: A&P
Edition:J’ai Lu
Genre: romance historique
Prix: 7,03 €

Résumé de l’éditeur

Charmé par son caractère serein, Gowan, duc de Kinross, a épousé Edith. Mais la jeune femme, qui cache un caractère impétueux, se réfugie dans une tour pour échapper à l’échec de leur mariage.

Qu’est-ce qu’une fille peut faire quand son nouveau mari, un Laird beau, riche et légèrement gâté, se révèle être bien plus que ce qu’elle imaginait ? Lui dire qu’il est ennuyeux et s’enfermer dans une tour jusqu’à ce qu’il d’attitude, pardi !

Petite-fille d’un duc mais fille d’un professeur d’université d’Oxford, elle a été élevée simplement, ce qui est l’exact opposé de ce laird sauvage. Après avoir fui son mariage, elle passe cinq années à vivre dans une tour, accomplissant d’importants travaux scientifiques.

Qu’est-ce qu’un Laird peut faire quand, après des années de recherche, il met finalement la main sur sa jeune épouse enfermée dans une tour où seules les femmes sont autorisées à pénétrer ? Eh bien, découvrir le mot de passe et se faufiler dans la tour déguisée en une femme...

Après tout, que pourrait-il bien arriver de mal ?

Avis de Callixta

Cette fois, Eloisa James s’est inspirée de la princesse Raiponse pour écrire ce nouvel opus de sa série autour de la réécriture de contes de fée. Et ce roman ne serait pas d’Eloisa James s’il n’y avait pas de fréquentes allusions à Shakespeare et notamment à Romeo et Juliette. Comme à chaque fois, le lecteur plonge dans un roman auquel il ne s’attend pas. Eloisa James a un don pour reprendre à son compte toutes ses influences et livrer des petits très sors de romance historique.

Ce cinquième opus est peut-être un peu moins enthousiasmant que les deux précédents mais il offre un très bon moment de lecture autour d’un fier duc écossais et d’une jolie héritière britannique. Dès que Gowan va apercevoir la jolie Edith, il va tomber amoureux et désirer épouser la jeune femme. Elle est anglaise, blonde, séduisante et riche et très troublée par ce noble écossais. L’affaire semble donc entendue. Mais évidemment n’est jamais vraiment aussi simple dans un roman d’Eloisa James.

En effet, les choses vont progresser gentiment jusqu’au mariage. La quatrième de couverture en révèle d’ailleurs un peu trop car le roman va progresser lentement vers cet épisode et le début des problèmes pour notre jeune couple qui va avoir du mal à trouver une entente. Car si Gowan et Edith s’apprécient, ils sont très jeunes et peu expérimentées dans les choses de l’amour et du sexe. Cela donne des scènes qui ne manquent pas de sel à ce sujet, des dialogues plutôt lestes qui font sourire. On connaît le talent de cette auteure pour les échanges vifs, rythmés et drôles entre ses héros. Ici, Edith trouve du répondant en la personne de sa belle-mère, la seconde épouse de son père, Layla. D’ailleurs, celle-ci vit une sorte d’intrigue secondaire avec le père de la jeune femme autour de l’infertilité de leur couple. C’est une histoire qui aurait mérité un développement plus approfondi. Mais Layla, pleine de gouaille et d’audace offre déjà de beaux morceaux d’anthologie.

Le roman a quelques passages plus lents mais cela ne nuit pas au plaisir qu’il offre. Le grand et solide Gowan est un personnage très réussi, plein de hauteur ducale mais également d’énergie sexuel. La jolie et musicienne Edith ( elle joue du violoncelle) est une Raiponce séduisante et charmante.

Notons enfin qu’Eloisa James fait des clins d’oeil à ses collègues notamment Julia Quinn avec qui elle a écrit une romance ( il y également Connie Brockway, une autre auteure inconnue en France). De plus, elle termine son livre en développant un peu un personnage très secondaire, une petite fille, qui pourrait bien devenir une héroïne elle aussi, un beau jour.

Comme toujours, donc nous retrouvons avec un grand plaisir la plume inimitable et très caractéristique de cette auteure. Elle a sans aucun doute une des styles les plus agréables et travaillés de la romance historique. Ne la manquez pas !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016