Accueil du site > Critiques > Romantic suspenses > Le lac des secrets, de Harper Allen

dimanche 15 juin 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Le lac des secrets, de Harper Allen


Date: 1er mai 2014
Collection: Black Rose
Edition: Harlequin
Genre: romantic suspense
Prix: 6,98 €

Présentation de l’éditeur

Recluse dans sa maison du lac, Julia lutte contre les démons qui la hantent depuis ce jour fatidique où elle a échoué dans sa mission de flic et où un enfant est mort à cause d’elle. Pourtant, lorsque Cord Hunter vient lui demander de protéger Lisbeth, une petite fille de cinq ans dont les parents ont été assassinés par un psychopathe, Julia ne peut qu’accepter. Comment abandonnerait-elle cette enfant terrifiée, qui serait morte aussi si elle ne s’était cachée dans un placard ? Dès lors, Julia va devoir faire équipe avec Cord, et elle sait déjà que rien ne sera simple. Car des mois plus tôt, étouffée par son échec et sa culpabilité écrasante, elle l’a quitté…

Avis de Marnie

Banal... classique et quelque peu convenu. On le lit sans ennui et on l’oublie aussi vite. Voici ce que l’on peut dire de ce roman ! Pourtant, il est loin d’être dénué d’intérêt avec une excellente idée de départ, notamment de faire de Julia une alcoolique en train de sombrer. Mais voilà qu’elle se remet rapidement notre héroïne... justement un peu trop rapidement.

C’est souvent le problème avec les auteurs Harlequin. On leur demande d’écrire des situations "tendues" mais il faut que tout soit très positif, l’héroïne devant s’en sortir. Alors d’autres écrivains comme Amanda Stevens ont approfondi ce thème avec beaucoup plus de talent. Ici, il manque justement une tonalité réaliste pour sortir de ce romantic suspense de la banalité.

Cord, le héros, lui parvient à nous toucher. Dès le départ, il présente ses excuses... et provoque une onde de choc en déclarant un amour inconditionnel à Julia. L’intrigue se focalise alors autour du danger... et notre héroïne qui doit affronter ses peurs et ses manquements. Or, là encore, une réponse un peu trop "gentille" nous attend. Trop de positif tue un livre !

Ce n’est pas que c’est mauvais... c’est juste bien propret et gentillet !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016