Accueil du site > Critiques > Livres et délices > Les héritières de Rome, de Kate Quinn

lundi 23 juin 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Les héritières de Rome, de Kate Quinn


Date: 12 juin 2014
Collection:
Edition: Presses de la Cité
Genre: roman
Prix: 20,90€

Daughters of Rome (2011)

Présentation de l’éditeur

Elégante et ambitieuse, Cornelia, l’aînée de la famille, incarne la parfaite épouse romaine. Lorsque l’empereur Galba choisit son mari pour héritier, elle se voit déjà impératrice. Sa sœur, Marcella, se passionne pour l’histoire et consacre ses journées à l’écriture. Lollia, leur cousine, se marie et se remarie au gré des valses du pouvoir, garantissant ainsi la sécurité des siens et s’assurant les faveurs des puissants. Sa petite sœur, Diana, n’a quant à elle d’yeux que pour les chevaux et les courses de chars. Mais un coup d’Etat meurtrier bouleverse leurs vies : Cornelia voit ses rêves brisés, tandis que Lollia devient la première dame de l’Empire ; Diana se renferme encore plus, au contraire de Marcella, qui se découvre un goût pour l’intrigue. Dorénavant, il n’est plus question pour elle d’observer l’histoire en marche, mais d’y participer, pour le meilleur et pour le pire. Mais, à la fin, il ne peut y avoir qu’un empereur... et une seule impératrice. Les quatre cousines l’apprendront à leurs dépens.

Avis de Marnie

Petite déception... ce roman n’est pas la suite de l’impératrice des sept collines, alors si vous attendiez le final des amours entre Vix et Sabine, et bien, vous attendrez encore. Ici, il s’agit d’un "one-shot", soit une seule intrigue qui se déroule pendant une année charnière à Rome, où va se dérouler nombre d’intrigues pour prendre le pouvoir. Au milieu de cette guerre intestine, quatre femmes, soeurs et cousines, élevées ensemble, à peine sorties de l’adolescence mais qui ont chacune déjà pris leur destin en mains, même si en apparence on leur impose mariages ou alliances.

C’est ce qui est passionnant avec Kate Quinn : ses portraits de femmes lucides, cyniques, sans scrupule et courageuses... un autre sentiment va briser cette union affective et chaleureuse : l’ambition. Oeuvrant plus ou moins dans l’ombre, manipulant les hommes de leur entourage, chacune va tenter de tirer les marrons du feu, sans oublier l’amour qui ne les laisse pas indifférentes, avec un seul objectif final : être libre ! Mais la maxime pourrait être, méfie toi de ce que tu veux, tu pourrais l’obtenir...

En effet, entre Cornélia, l’aînée, véritable pilier de son couple, atout majeur pour son époux, Marcella, l’intellectuelle qui joue à modifier les règles du jeu, prisonnière d’un mariage qui ne lui rapporte que l’obligation d’être placée sous l’autorité d’une belle-soeur insupportable, la fofolle et papillonnante Lollia, dont on ne compte plus les mariages alors qu’elle n’a pas vingt ans, et Diana, le garçon manqué dont la seule passion dévorante est la course de chars...le destin va se charger de redistribuer les cartes ! Si Kate Quinn réécrit quelque peu l’Histoire, c’est pour mieux servir son propos : la place de la femme dans la Rome Antique... la force, l’audace, le contrôle, les excès... mais aussi les limites.

On apprécie toujours autant le souffle qui souligne le propos, le rythme mais aussi les nuances de ses personnages. Il n’y a ni gentil ni méchant ici, seulement des caractères forts et intéressants, qui sont obligés de faire des sacrifices dans un jeu de pouvoirs, alors que Rome après cette année charnière sera transformée à jamais. Passionnant !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016