Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Amour interdit - Bad - 1 de Jay Crownover

mardi 24 juin 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Amour interdit - Bad - 1 de Jay Crownover


Date:mars 2016
Collection: &H
Edition:Harlequin
Genre: romance contemporaine NA
Prix: 9,99 €

Better when he’s bad - Welcome to the Point - 1

Résumé de l’éditeur

Seul l’amour pourra les sauver...

Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé.

Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax.

Avis de Callixta

Plus la peine de vanter le talent de Jay Crownover qui maitrise totalement la romance NA. La voilà qui débute une seconde série, plus sombre, plus romantic suspense aussi autour d’un vrai bad boy et c’est parfait de bout en bout.

Le héros de ce roman s’appelle Shane Baxter et même s’il se présente sous son surnom de Bax, son vrai prénom est important. Il vient de sortir de prison et retourne dans sa ville. Il est issu du mauvais côté de la barrière et a toujours été plus ou moins délinquant. Fasciné par les voitures, il en a volés, pour lui, pour les autres et cela l’a conduit en prison quand un vol s’est mal terminé avec la mort d’un homme. Bax a passé cinq ans à l’ombre pour un crime qu’il n’a pas commis. Ce n’est pas son genre de hurler à son innocence en laquelle il ne croit plus depuis longtemps mais il a quelques comptes à régler à la sortie, notamment avec son meilleur ami. Mais celui-ci est introuvable, à la place, il va découvrir qu’il a une petite sœur, bien là, elle, et qui est comme lui, issue des bas-quartiers de leur ville. Elle est pourtant radicalement différente de lui.

Au bout de deux lignes, Jay Crownover impose son style âpre et rude, celui de la voix de Bax qui raconte son histoire en alternance avec Dovie. Le lecteur est happé par cette histoire sombre qui évite les pièges de la redite. Le sujet n’est pas follement original. Un homme innocent ( au moins partiellement) qui cherche vengeance à sa sortie de prison et la rédemption par l’amour, cela n’est pas neuf mais Jay Crownover donne l’impression de raconter autre chose avec des scènes prises différemment, des dialogues très forts, des phrases qui sonnent juste et font parfaitement passer son idée. Bax est au-delà de la vengeance et n’est pas une bête blessée à la poursuite de sa revanche. Il veut comprendre, s’expliquer et sait parfaitement qui est en fait le responsable de tout cela. Ce qui frappe le plus chez lui est son désespoir et la très mauvaise opinion qu’il a de lui-même. Il n’a rien à perdre et va le montrer très souvent.

Les scènes sont violentes. Bax a été élevé de cette façon, gagne sa vie aussi de cette manière notamment dans des combats clandestins. Jay Crownover n’en fait pas de jolis ballets chorégraphiés. Le sang coule, les coups marquent, les gens meurent. Face à cette homme à l’âme très sombre, il y a Dovie. Très sensible, sans doute, au symbole des noms, l’auteure a donné le nom de Colombe à son héroïne ( dove en anglais). Attention, la jeune femme n’a rien d’une fleur innocente, pacifique et qui aurait une vision rose de la vie. Son « éducation » ne permet pas cela mais elle n’appréhende pas les choses à la manière désespérée de Bax. Et lui derrière son visage de dur qui n’est pas qu’une apparence mais une réelle part de lui, il y Shane. Il faut juste qu’il le redécouvre.

L’histoire se déroule implacablement, sombre et violente et si les choses ont une fin heureuse,nous sommes dans une romance tout de même, cela ne bascule pas dans le rose total, loin de là. Bax ne devient pas un agneau doux et Dovie ne maitrise pas totalement son homme. Ils marchent l’un vers l’autre.

Le style très maitrisé de l’auteure impressionne, son histoire reprend des thèmes qu’elle aime, notamment l’opposition entre des frères, le bon et le méchant, le sacrifice, l’image dégradée qu’on a de soi-même et qui empêche toute rédemption. Ce sont des idées qu’elle a déjà utilisées mais elle les met ici au service d’une histoire plus sombre, plus rugueuse avec un héros impressionnant qui fait autant peur qu’il apitoie. Ce tome n’est le premier de ce qui s ’annonce une trilogie. Quelques personnages masculins surtout, ont déjà marqué le roman, notamment le frère de Dovie et meilleur ami de Bax qui est sera le héros du prochain livre annoncé pour l’automne 2014. Nous l’attendrons avec impatience.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016