Accueil du site > Critiques > Romances historiques > La perle et le feu, de Jeannie Lin

dimanche 29 juin 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

La perle et le feu, de Jeannie Lin


Date: 1er juin 2014
Collection: Historique
Edition: Harlequin
Genre: romance historique
Prix: 6,56 €

Présentation de l’éditeur

Chine, 759

Loin de la Cour, Suyin pensait goûter la paix d’une vie soulagée de ses obligations de concubine... Hélas, est-il écrit que jamais elle ne trouvera le répit ? Tandis qu’une révolte gronde et menace de secouer l’empire, voilà que le puissant gouverneur Li Tao vient l’arracher à son refuge. Il lui ordonne de se soumettre sur l’heure à sa protection et prétend l’escorter jusqu’à son palais où elle sera, dit-il, à l’abri des dangers... Mensonge ! Pourquoi cet homme redoutable, qu’elle n’a fait que croiser à la Cour, se soucierait-il soudain de sa sécurité ? Folle d’inquiétude, Suyin se demande quel secret d’Etat il imagine lui faire avouer, quelles faveurs il espère obtenir d’elle sous la menace… Mystérieux, ténébreux, aussi influent que troublant, Li Tao pourrait faire d’elle tout ce qu’il veut…

Avis de Marnie

Il est un peu dommage de ne pas avoir gardé le titre américain The pearl and the dragon, qui a une vraie importance dans ce roman. Il est l’emblème d’un gang très puissant, qui joue à faire et défaire les empereurs... tout en régnant dans les bas quartiers des villes de Chine ! Hormis ce détail, ce roman est encore meilleur que précédent, la fille de l’empereur. Qu’elle n’est pas notre surprise en commençant ce récit de s’apercevoir que le héros n’est autre que le "méchant" que nous venions de quitter...

Et oui, ce traître, seigneur de guerre, que la fille de l’empereur fuyait, accusé de comploter contre sa famille, est le héros. Nous allons donc plus en apprendre sur ses méfaits et ses motivations. Même si Jeannie Lin n’en fait pas "un méchant absolu" comme il nous était dépeint, elle est loin d’en faire un gentil... pas de rédemption par l’amour non plus. Non, seigneur de guerre sans beaucoup de scrupule il est... il le restera. Ce n’est qu’une des qualités de ce roman, être crédible jusqu’au bout.

Avec intelligence, l’auteur place donc sur son chemin, une courtisane de haut vol, la favorite de l’ancien empereur, qui sait manipuler les hommes d’un claquement de doigts. Nous assistons donc à l’affrontement de ces deux très fortes volontés qui ont pour point commun, d’avoir été obligés de tout faire pour survivre. Aucun des deux ne reniera ce passé dramatique.

Ce qui est vraiment sympathique, c’est que Jeannie Lin n’écrit jamais la même histoire, et ses héros sont très différents les uns des autres. Une fois encore, nous avons plus l’impression d’être dans une ambiance "Tigre et Dragons" plutôt que dans la Chine impériale de 759. Sans s’y attarder, en nous apportant quelques petits détails par ci, par là, l’auteur nous décrit aussi une civilisation bien plus évoluée que la notre à la même époque. (Il n’y a qu’à voir ce que mange Suyin à une fête foraine...)

De la passion, des héros assez sombres "nuancés", attachants et un peu torturés, une histoire d’amour qui a tout pour être tragique, un contexte très fort de trahisons et d’alliances mêlées avec un chef de gang qui semble orchestrer le tout, manipulations, bien évidemment... et amour ! Oui, Jeannie Lin est au sommet de son talent. Tout est réussi, dans un habile dosage de détails, alors que le rythme est maîtrisé jusqu’au bout.

Peut-être le meilleur auteur Harlequin de "romances historiques" qui pourrait être d’ailleurs publiée chez tout autre éditeur !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016