Accueil du site > Critiques > Romantic suspenses > Le maître des orphelins, de Jean Zimmerman

lundi 7 juillet 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Le maître des orphelins, de Jean Zimmerman


Date: 5 juin 2014
Collection: Grands Détectives
Edition: 10 / 18
Genre: roman historique
Prix: 8,65 €

the orphanmaster (2012)

Présentation de l’éditeur

1663, Manhattan, Nouvelle-Amsterdam : des orphelins disparaissent et leurs corps sont retrouvés marqués d’un étrange symbole algonquin. L’ombre du Witika, un démon amérindien cannibale, plane sur le port de commerce hollandais. Seuls Blandine van Couvering, jeune négociante elle-même sans famille, et le noble Edward Drummond, envoyé par la couronne d’Angleterre pour traquer les régicides de Charles Ier, semblent se préoccuper de cette affaire. Les suspects sont pourtant légion... À commencer par le maître des orphelins, chargé de trouver un foyer à ses ouailles en provenance de l’ancien continent. Commence alors une incroyable épopée à travers les terres hostiles d’Amérique, au-delà des remparts de la colonie, dans ce Nouveau Monde édénique et sauvage ou tout était encore possible.

Avis de Marnie

Jean Zimmerman est une historienne américaine spécialisée dans l’étude des femmes pionnières... Son mari lui a dit il y a trois ans : écris-moi un meurtre ! Et elle l’a prise au mot. Bon, avouons qu’elle aurait peut-être pu ne pas relever le gant, parce que disons-le, ce n’est pas sa tasse de thé. Les péripéties tout comme l’évolution de l’enquête sont loin d’être maîtrisées, cela se lit mais sans plus, et étiqueté ce roman "Grands Détectives" pourra faire sourire (ou agacer) certains. Donc, si vous vous attendez à un excellent thriller, passez votre chemin !

En fait, il s’agit d’une romance historique au contexte incroyablement riche. Et c’est là que se situe notre intérêt tout au long de ces 600 pages. Oui, c’est un pavé et nous ne nous en plaindrons pas. Jean Zimmerman va faire ce que visiblement, elle sait faire de mieux : créer un personnage de femme forte, maîtresse de sa vie professionnelle, et affrontant politique, économie, quotidien, amour et amitié en prime ! Et là, c’est une réussite totale. Regardez ces trois minutes où l’auteur présente son roman, c’est tout à fait ça que l’on retrouve dans son livre !

Quelque part, nous ne pouvons nous empêcher de sourire par l’angle choisi. Nous voici dans une petite colonie néerlandaise installée depuis quarante ans... toute petite ville de 1.500 âmes, dont les seuls émigrés sont des orphelins qui arrivent plus morts que vivants de Hollande. Car qui aurait envie de quitter la civilisation, le confort et la sophistication du vieux continent pour s’installer dans ce village inhospitalier, où l’on vient seulement de construire des masures en bois (et des canaux qui rappellent la mère patrie) les seuls visiteurs étant les tribus indiennes, plus ou moins pacifistes... tout ce petit monde étant victimes des maladies et du climat plutôt rude où se mélangent religion, anciennes croyances (de part et d’autres) et volonté de survivre. Peu à peu, on en oublierait les règles du vieux continent.

Mais ce petit coin oublié de tous, cerné par les colonies anglaises dont la prospère région de Boston (3.000 habitants tout de même) dirigées par une communauté bien plus religieuse et plus moralisatrice, est en 1663 le seul endroit au monde où la femme est juridiquement l’égale de l’homme. Ainsi, notre héroïne pourtant orpheline et sans protection, est une "commerçante" respectable, et souhaite rester pour le moment célibataire. Toutefois, l’inquiétude grandit car il est évident que les jours de cette petite ville de quinze rues (dont Broad Way, et Wall Street) sont comptés. Pour le moment, grâce à un certain Louis XiV, qui a offert un col de fourrure à sa maîtresse, la Lavallière, on rêve de prospérité grâce à la vente des peaux que les trappeurs indiens viennent proposer...

Nos deux héros n’ont donc pas grand chose en commun : Edward est chargé de traquer ceux qui ont voté l’exécution du précédent roi d’Angleterre et débarque dans des colonies qui ont été élevées dans l’esprit de la république... Et oui, Jean Zimmerman pose les jalons de la future guerre d’Indépendance qui se déroulera un siècle plus tard. Nous allons donc voir comment ce petit ville : Nouvelle Amsterdam va devenir... New York. Elle s’attache à raconter le quotidien, et tout cela est aussi vivant que pittoresque, échanges commerciaux, découvertes scientifiques, nourriture (le Kool Slaw...) fêtes (comme une sorte de "Noël" vers le 6 décembre... et oui la Saint-Nicolas !) alors que se croisent des dizaines de personnages, dont les esclaves affranchis noirs qui vivent dans le quartier de la Petite Angola...

Le style est simple, enlevé, vivant... foisonnant de détails mais qui n’empêchent pas le rythme et l’évolution des personnages. Donc quand on pense au New York actuel et que l’on voit "comment cela a commencé"... nous nous laissons totalement entraînés, séduits par cette passion qui enflamme l’auteur ! Allez-y, vous ne le regretterez pas.

Mots clés de l'auteur :

New-York
   A quatre mains de Renee Carlino
   Rush - City Lights Books - New York - 3 de Emma Scott
   Aimer à Manhattan de Kim Messier
   911, de Shannon Burke
   Le maître des orphelins, de Jean Zimmerman
   Alpha de Jasinda Wilder
   Baiser à Manhattan de Kim Messier
   Rouge sur rouge, de Edward Conlon
   Love, your concierge de Jessica Ingro
   Dear You - Acte 5 de Emily Blaine
   Les anges s’en mêlent de Debbie Macomber
   Jusqu’à la mort, de Jo Litroy
   Beautiful Player de Christina Lauren
   Dear you - Acte 4 d’Emily Blaine
   Le collectionneur de chair, de C.E. Lawrence
   Dear You - Acte 3 - d’Emily Blaine
   Love Game d’Emma Chase
   Playing with her heart - Caught up in us - 3 de Lauren Blakely
   Dear you - actes 1 et 2 d’Emily Blaine
   Là où j’irai de Gayle Forman
   A ta merci - 1 de Gail McHugh
   Beautiful stranger de Christina Lauren
   La soumise - 1 de Tara Sue Me
   Into your arms d’Abigail Strom
   En bout de course, de Walter Mosley
   Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros
   The love list de Jean Joachim
   Le Dieu de New York, de Lyndsay Faye
   Toqué de toi - Au plaisir des sens - 1 de Louisa Edwards
   Plaisir déchaîné - Demonica - 1 de Larissa Ione
   Les enquêtes de Francesca Cahill - 1 - Un odieux chantage
   Envoûtement, de Cara Lynn Shultz
   Les anges de New York, de Roger Jon Ellory
   Désirs - Liaisons sulfureuses - 2 de Lisa Marie Rice
   The bartered Virgin de Chevon Gael
   Une coupable trop parfaite, de Joseph Teller
   On the steamy side de Louisa Edwards
   Hush, de Kate White
   Le tourbillon d’une vie, de Linda Cardillo
   Power play de Deirdre Martin
   An unforgettable lady de Jessica Bird
   Audacieuse invitation, de Kathleen O’Reilly
   Réponds, si tu m’entends, de Marian Keyes
   Sexe, diamant et plus si affinités ... de Lauren Weisberger
   Welcome to Beaconsfield de DJ Manly
   Le bal
   Almost like being in love de Steve Kluger
   Manhattan nocturne de Colin Harrison
   Rebelles de Anna Godbersen
   Lily White de Susan Isaacs
   un mensonge presque parfait de Howard Roughan
Amérique coloniale
   Le maître des orphelins, de Jean Zimmerman
   Upon a winter’s night de Pamela Clare
   Fidèle à son clan - Les Highlanders du Nouveau Monde - 2 de Pamela Clare
   Sur le fil de l’épée - Les Highlanders du Nouveau-Monde - 1 de Pamela Clare
   Shanna, de Kathleen Woodiwiss
   La femme farouche - La famille Blakewell - 3 de Pamela Clare
   L’amour sans entrave - La famille Blakewell - 1 de Pamela Clare
Zimmerman Jean
   Le maître des orphelins, de Jean Zimmerman
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016