Accueil du site > Critiques > Biographies > Lino Ventura, de Philippe Durant

mercredi 23 juillet 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Lino Ventura, de Philippe Durant


Date: 5 juin 2014
Collection: First Document
Edition: First
Genre: biographie
Prix: 22,95 €

Présentation de l’éditeur

Le cinéma a trouvé Lino Ventura, au sens propre. Catcheur professionnel, c’est le hasard d’une rencontre qui a décidé de son destin cinématographique. Un ami catcheur, mais aussi cascadeur, lui parle d’un casting en cours pour un film noir avec Jean Gabin en vedette. La production cherche un "costaud", "une gueule", pour donner la réplique à Gabin. Lino a besoin d’argent pour nourrir sa famille et finit par accepter de se présenter pour un essai. Il dégage un charisme de fauve devant la caméra. Dans la coulisse, Gabin observe l’animal de son oeil expert et exige qu’on l’embauche. Le film sera un énorme succès commercial et aura pour titre Touchez pas au grisbi. C’est le début d’une des plus grandes carrières du cinéma français, qui verra Lino Ventura tourner 75 films avec les plus grands réalisateurs de son époque et devenir une vedette, pour ne pas dire une star (mot qu’il détestait). La plupart de ses films seront des succès au box-office. Dans cette biographie extrêmement documentée, où Lino Ventura voit défiler toute sa vie avant de s’éteindre, Philippe Durant retrace le parcours hors norme du gamin des quartiers pauvres de Parme devenu vedette en France. En fin connaisseur, il ne nous cache rien de la vie de Ventura, y compris, chose rare, de la relation particulière que Lino entretint toute sa vie avec les femmes.

Avis de Marnie

Voici exactement ce que doit être une biographie : un travail de longue haleine, extrêmement documenté, bourré d’anecdotes et de témoignages, où toutes les assertions du sujet ou de ses proches ont été vérifiées. Tout d’abord, l’ouvrage (plus mince) a été plusieurs fois lu, corrigé par Lino Ventura, et que depuis, des témoignages se sont ajoutés, ont affiné, complété les informations. Si l’admiration envers une très forte personnalité, un géant du cinéma est toujours présente, il y a aussi beaucoup de recul, les côtés plus sombres, plus secrets (notamment sa vie amoureuse) rééquilibrent le texte.

Si bien, que l’ouvrage qui vient d’être "enfin" terminé nous montre un être humain et non plus un monstre du cinéma qui faisait trembler tous ceux qui se risquaient à l’interroger (mythique interview à l’émission Cinéma Cinéma littéralement inoubliable). Derrière cette enveloppe de lutteur machiste taciturne et introverti, fou de sport, grand admirateur de Gabin, se dissimulait un être très sensible avec ses qualités (il était extrêmement drôle, chaleureux, dans le privé), ses contradictions, ses blessures (sa fille handicapée et la création de Perce-Neige), ses colères homériques, ses idées quelque peu réactionnaires de son temps (une homophobie affichée), ses choix politiques bien à droite... ses amitiés indéfectibles dont certaines improbables (Jean-Claude Brialy...).

Très franchement, même si l’on est cinéphile et que l’on connaît nombre de films et certaines vagues histoires de tournages houleux, cette biographie nous éclaire énormément sur certaines autres personnages du monde du cinéma : le passé peu glorieux faussement réhabilité de José Giovanni, le mythe Melville plutôt écorné, des liens qui ne se sont pas créés comme le tournage de Garde à Vue avec Michel Serrault (avec toujours ce manque de confiance en soi devant les "vrais" acteurs qui pouvaient tout jouer... comme quelques années auparavant avec Robert Hirsch). Bagarres voulues ou non, une extrême pudeur devant la caméra qui dissimulait de touchantes liaisons, mentor à son tour de jeunes acteurs (Patrick Dewaere, Bernard Giraudeau...).

En fait, Philippe Durant parvient véritablement à nous présenter un homme complexe, émigré dans la douleur et le rejet, avec les défauts de ses qualités, capable du pire comme du meilleur... mais extrêmement attachant. Toutes les anecdotes sont passionnantes, et au cours de ce "gros pavé" l’auteur nous résume près de quarante ans de cinéma populaire, avec toujours la volonté de montrer une image jamais loin de la vérité : un homme qui était le rôle mais qui ne le jouait pas, au service du film et de son public.

Extraordinairement passionnant !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016