Accueil du site > Critiques > Chick lit > Les tribulations d’une jeune divorcée, de Agnès Abécassis

jeudi 7 août 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Les tribulations d’une jeune divorcée, de Agnès Abécassis


Date: 29 janvier 2014
Collection: Littérature & Documents
Edition: Le Livre de Poche
Genre: chick lit
Prix: 7,10 €

Présentation de l’éditeur

Empotée, complexée, un seul homme au compteur et incapable de tuer un cafard sans vomir son petit déjeuner : depuis son divorce, le quotidien de Déborah n’est pas facile-facile. Car en retrouvant sa liberté, cette femme au foyer soumise et assistée a découvert une vie de chef de famille, de femme active et d’objet sexuel qu’elle avait ignorée jusqu’ici. Dès lors, les péripéties vont s’enchaîner. Déborah devra apprendre à se déshabiller devant un autre homme que son mari, résister à un patron harceleur, tout en s’occupant de ses deux enfants sans faillir. Mais comment reconstruire une vie de famille quand les hommes que l’on rencontre sont plus pitoyables les uns que les autres ? Entre crises de rire avec les copines et crises de boulimie larmoyantes, Déborah va devoir faire l’apprentissage de sa nouvelle indépendance.

Avis de Marnie

Ecrit en 2003, ce roman est réédité aujourd’hui, corrigé et illustré par son auteur. Il faut donc replacé l’histoire "en son époque" car il est bourré de références aux séries ou émissions de télévision de la fin des années 90, début 2000... ce qui nous fait replonger avec un sourire dans la décennie précédente. Premier roman d’Agnès Abécassis, il est toujours aussi frais... et ce qui est amusant, toujours aussi actuel dans le fond et la forme (récit à la première personne, les rencontres amoureuses, amicales, les relations avec la famille, les échecs, les gags, et le quotidien).

Alors bien sur, depuis onze ans, nous avons vu la chick lit "à l’anglaise" évoluer (souvent vers une atmosphère moins loufoque, qui joue sur les nuances, les demi-teintes et l’émotion) et c’est justement là que l’on voit que Agnès Abécassis était en avance sur son temps, car cette ambiance douce-amère prédomine. Elle a la très bonne idée de ne pas ridiculiser son héroïne, mais met en scène avec fraîcheur et spontanéité, un comique de situation.

Nous suivons donc Déborah, divorcée de 28 ans, avec deux petites filles... une situation financière plutôt difficile, et plus d’homme pour l’aider dans le quotidien. Comment une déprimée passive et timorée va se transformer en jeune femme combative qui apprécie de s’assumer avant de penser à trouver un homme à aimer. L’auteur parvient parfaitement à alterner les moments humoristiques, comme les scènes plus dramatiques, où l’amertume et le réalisme rattrapent la comédie.

Roman qui sonne très juste, héroïne profondément attachante, des anecdotes qui semblent respirer le vécu... on ne reproche qu’une seule chose, une fin un peu trop rapidement amenée. Mais comme une suite est parue, on comprend mieux la raison pour laquelle Agnès Abécassis a coupé un peu brutalement son final qui n’en est pas un. Une chick lit à l’anglaise (avec une french touch fort sympathique) tout à fait épatante !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016