Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Rien qu’une semaine, de Stacey Lynn

vendredi 15 août 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Rien qu’une semaine, de Stacey Lynn


Date: 23 janvier 2015
Collection: Central Park
Edition: Milady
Genre: romance contemporaine
Prix: 7,60 €

Présentation de l’éditeur

Avis de Callixta

La semaine dont il est question dans le titre est celle que passeront ensemble les deux héros pour le mariage de leurs amis. Voilà un joli roman qui suit un premier qui avait raconté l’histoire des deux meilleurs amis des héros. Ce livre se penchait sur la douloureuse renaissance d’une jeune femme qui avait perdu son mari et son fils dans un accident. Appartement, sa meilleure amie avait une situation plus simple et moins dramatique. Mais parfois les apparences sont trompeuses.

Quand l’histoire commence, deux ans se sont écoulés et le couple précédent est sur le point de se marier. Mia, très occupée, prend deux semaines de congés pour les retrouver. Mais juste avant de partir, sa vie s’effondre littéralement. Mia part, rongée d’inquiétude sur son avenir et anxieuse de retrouver Chase, membre du même groupe que le héros précédent. Elle entretient une relations libre et espacée avec lui, ce quelle prétend aimer.

Tout va reposer sur la vie de Mia et son incapacité à aimer, se donner, se laisser aller à des sentiments quelle réfute. L’auteure fait un remarquable travail pour montrer le chaos qui règne dans l’esprit de la jeune femme. Perdue, sans repère et après des événements qui changent toute sa vie, elle a une réaction d’animal blessé et refuse aide et affection. Ce qui rend Chase fou car il veut entrer dans sa vie.

Les deux personnages sont réussis et leurs problèmes sont décortiqués de façon très convaincante. C’est juste un peu long et laborieux à se dessiner. Au bout d’un moment les rejets systématiques de Mia et l’acceptation un peu rapide et soumise de Chase peuvent lasser. Cela dure et si on comprend peu à peu le passé traumatique de Mia, cela n’explique pas tout. Chase en souffre un peu aussi, trop facilement écarté un grand de nombre de fois.

Mais le sujet abordé, la sensibilité avec laquelle l’auteure en parle séduisent malgré tout et touche presque plus que le premier qui pourtant avait tout pour émouvoir. Nous revoyons les autres personnages aussi. Stacey Lynn s’affirme ici c’est une l’auteure classique qui n’est pas parfaite mais a un évident talent. Il faudra la suivre.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016