Accueil du site > Coups de coeur > Billet d’humeur > Vous reprendrez bien un peu de Maya Banks ?

vendredi 5 septembre 2014

Partager :

facebook

twitter

Publicité :

Vous reprendrez bien un peu de Maya Banks ?

Si vous êtes lectrice de romance, vous avez forcément entendu parler de Maya banks et mieux vaut l’apprécier car vous avez eu l’embarras du choix pour la lire depuis le début de cette année et ce n’est pas fini !

Publiée chez Harlequin en premier, elle n’avait pas spécialement attiré l’attention et c’est j’ai Lu qui a lancé le phénomène en éditant une série historique écossaise, très bonne au demeurant et une série érotique. Elle est devenue au même titre que Sylvia Day et d’autres à venir, une valeur sûre. La conséquence immédiate a été une petite gueguerre entre éditeurs pour piocher dans sa très très longue backlist ( cette auteure écrit beaucoup, beaucoup). Et la voilà chez Milady qui matraque avec une subtilité digne de la grosse Bertha en publiant en six mois une série érotique inégale ( Fever, Rush, Fire) avec des histoires très proches, puis trois livres de sa série KGI, très bonne mais avec là aussi beaucoup de ressemblances dans les récits. De son côté J’ai Lu continue la publication de romances érotiques et historiques. Nous sommes depuis novembre 2013 à plus d’une dizaine de livres de l’auteure. Et ce n’est pas fini ! Harlequin qui n’avait pas su la mettre en valeur à l’époque ressort des tiroirs, en octobre, une trilogie ( très moyenne) sur les frères Anekis : Chrys ou La mémoire volée.

Attention, cette série a déjà été éditée avec d’autres titres donc ce n’est même pas nouveau.

Le mois d’octobre devrait d’ailleurs changer de nom et porter le nom de cette auteure car vous aurez droit aux trois tomes de la trilogie chez Harlequin, à un épisode de la romance érotique chez J’ai Lu ( Douce reddition) et au début d’une nouvelle trilogie érotique chez Milady, qui ressemble furieusement à ce que l’on connait déjà et s’intitule A corps perdus avec un premier tome au titre qui ressemble à tant d’autres : Succomber.

Ajoutons pour illustrer le manque d’imagination et de recherche des éditeurs que Harlequin copie éhontément le style de Hugo&cie en donnant des titres anglais à ses romans et en imitant le style de couverture.

J’apprécie Maya Banks depuis longtemps mais cette auteure est irrégulière, écrit souvent des histoires proches et n’est en aucun cas la seule à mériter un tel engouement. Les éditeurs français se sont jetés sur la poule aux œufs d’or qu’est la romance mais pourrait bien la tuer très vite s’ils continuent avec ce manque de subtilité. D’autant plus que cela s’est produit avec Sylvia Day dont la backlist ne méritait en aucun cas d’être explorée exhaustivement ainsi et que d’autres auteures vont avoir droit au même traitement comme Colleen Hoover et surtout Abbi Glines que vous retrouverez très souvent en 2015 et chez de nombreux éditeurs. Le plus stupide est que tous les livres de cette auteure sont liés ou presque, ce sera donc un vrai jeu de piste pour trouver les livres en corrélation un peu partout et publier au timing voulu par l’éditeur. Mais c’est une autre histoire sur laquelle nous reviendrons ! En attendant, si vous avez du temps, vous êtes sûrs de tomber sur un nouveau Maya Banks par mois car je vous rassure, il y en aura en décembre et en janvier 2015 aussi et probablement après !

Mots clés de l'auteur :

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016