Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Wildcard - 1 de Missy Johnson

mercredi 10 septembre 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Wildcard - 1 de Missy Johnson


Date:7 septembre 2014
Collection:
Edition:auto-édition
Genre: romance contemporaine
Prix: 0,89 €

Résumé de l’éditeur

That’s the number of women I’ve shagged in the last twelve months.

I’m Ryder Stevens.

Don’t pretend you don’t know me. I’m a god.

I’m hot, I’m British and I take what I want. I’m also the number one ranked tennis player in the world. But it’s my off court antics that gain the most attention. I cruise through life, running from one scandal to the next. Hell I can’t even take a piss without the world knowing about it.

Rules ? Who gives a shit ?

Rules are there to be broken and I’m the king of breaking them.

But even the king can be bought to his knees. I’m sidelined with an injury that changes everything.

And suddenly I’m left thinking that maybe my life isn’t so perfect after all...

Avis de Callixta

Missy Johnson n’est certainement pas l’auteure la plus rigoureuse ni la plus douée mais elle a des idées qu’elle exploite avec finesse et après avoir publié il y a quelques temps une romance bouleversante sur un couple qui se formait après le décès du mari de l’héroïne, elle se lance dans quelque chose de beaucoup plus léger du moins en apparence. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ne commence pas comme tout le monde.

Ryder est un joueur de tennis vedette, véritable bourreau des cœurs qui enchaine les parties de jambes en l’air. C’est justement lors d’une soirée particulièrement satisfaisante pour lui qu’il va recevoir l’humiliation de sa vie. Alors qu’il partage un jacuzzi avec plusieurs sympathiques jeunes femmes, il va stupidement glisser et se briser le coccyx. Non seulement cela l’empêche de jouer un match capital mais l’info fait le tour du monde. Il y a des blessures dont on est plus ou moins fier, celle-là n’en fait pas partie. Notre Casanova se retrouve alité et va consulter son courrier de fans et tomber sur une lettre qui le touche tout particulièrement.

Avant de retomber dans une romance plus classique, Missy Johnson s’éclate à démonter son personnage. L’odieux prétentieux la ramène un peu moins et surtout il va entrer en contact avec la mère de l’un de ses fans.Très touché par la lettre d’ un petit garçon et mourant d’ennui au fond de son lit, il va faire la connaissance de façon très originale et très virtuelle de Scarlett. Les deux personnages sont sympathiques et touchants, même Ryder. Tout cela est léger mais émouvant car Jack, le fils de Scarlet est très malade.

Alors, évidemment, cela va un peu vite pour voir Ryder devenir un type moins égocentrique et concentré sur ses performances sexuelles mais c’est terriblement sympathique, très rythmé et on sourit beaucoup car Ryder va subir encore quelques revers. L’apport d’un peu d’émotion à travers le petit Jack est très bienvenu et Scarlett en mère courage est très convaincante.

Cette nouvelle n’est que le premier épisode d’une série. Nous avons droit à un cliffhanger en fin de roman. La suite semble changer un peu de ton mais cette première partie sonne juste et apporte tout un lot d’émotions et de sourires, tout ce qu’une bonne petite romance doit procurer.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016