Accueil du site > Critiques > Livres et délices > Nous sommes l’eau, de Wally Lamb

jeudi 11 septembre 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Nous sommes l’eau, de Wally Lamb


Date: 21 août 2014
Collection:
Edition: Belfond
Genre: roman
Prix: 23,50 €

Présentation de l’éditeur

Après Le Chagrin et la Grâce, celui que la presse surnomme le « Dostoïevski des temps modernes » livre un nouveau chef-d’oeuvre. Des fifties aux années Obama, une fresque polyphonique poignante, âpre et vertigineuse qui, au travers du destin d’une famille, retrace un pan de l’histoire des États-Unis.

Toute sa vie, Annie Oh a été terrifiée. Terrifiée à l’idée de tomber amoureuse ; de se dévoiler à Orion, son ex-mari psychologue si désespérément prêt à l’épauler ; de ne pas être une bonne mère pour ses trois enfants ; de ne pas savoir soulager les colères de son fils, les angoisses de ses filles ; d’affronter le souvenir des drames qui ont dévasté son enfance.

Cette terreur, Annie a tenté de l’évacuer dans ses sculptures, ses tableaux chargés de rage.

Alors qu’elle s’apprête à se remarier avec Viveca, charismatique galeriste new-yorkaise qui l’a rendue célèbre, la peur la saisit de nouveau. Comment avouer à la femme qu’elle aime les raisons qui l’empêchent de célébrer leurs noces à Three Rivers, Connecticut ? Comment lui révéler ce qui s’est réellement passé dans cette ville, un soir de 1963 ?

Chaque jour qui sépare Annie et les siens du mariage les rapproche de vérités terribles, indicibles, qu’ils devront faire éclater pour tenter de renaître, enfin.

Avis de Marnie

La famille... thème préféré de Wally Lamb... qu’il explore une nouvelle fois avec intelligence et profondeur. Ce pavé est d’une énorme richesse, lorsque l’auteur décortique les conséquences des secrets de famille, ce qui déchire ces personnages, les oppose, les confronte, mais qui aussi les lient inexorablement. On ne dit pas tout à nos proches, et ce que l’on tait contribue à influencer nos acte... mais aussi les leurs.

Cependant, il n’y a pas que ce thème dans ce roman riche et foisonnant. Wally Lamb nous raconte aussi l’Amérique des années 60 et prend le pouls de cet état, le Connecticut, qu’il connaît si bien : le racisme, l’évolution de l’Art, la psychologie, les guerres... et parle aussi de l’Amérique actuelle et des thèmes de cette société qui font débat. Ses personnages sont tous attachants, et s’ils représentent chacun une petite partie des idées qui se confrontent (mariage homosexuel, homophobie, divorce, religion, athéisme...) ils sont tous nuancés et évolutifs.

Certains secrets le resteront à tout jamais alors qu’il n’y a plus de témoin, d’autres dévoilés pour mieux ressouder les liens, ou pour séparer les êtres, d’autres encore que l’on tait mais qui rongent ceux qui les partagent. Dans ce récit choral, certains vont raconter les mêmes événements, mais avec une introspection qui leur est propre : ressenti, souvenirs, âges, éducation, traumatismes, opinions. Si bien que les situations pour le lecteur vont soudain apparaître avec un oeil très différent. Entre choix et coups du sort, ces êtres réfléchissent et agissent avec les cartes qui leur sont distribuées.

Après, nous ne pouvons qu’apprécier la construction de ce récit, qui ressemble presque à un thriller, avec de courts chapitres polyphoniques, entrecoupés donc par le récit d’événements survenus dans les années 60, et la tension qui s’accroît, le secret qui a eu tellement d’influence sur tous les protagonistes, risquant d’exploser au visage de tous avec de terribles conséquences. Cependant, alors que certaines péripéties se révèlent tragiques, un certain humour, imprègne cette histoire magnifiée par un maelstrom de sentiments qui rendent toute cette famille si attachante.

Une saga romanesque puissante et émouvante !

Mots clés de l'auteur :

Lamb Wally
   Nous sommes l’eau, de Wally Lamb
   Une heure avec Wally Lamb
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016