Accueil du site > Critiques > Littérature jeunesse > Drowning instinct de Ilsa J. Bick

samedi 27 septembre 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Drowning instinct de Ilsa J. Bick


Date:1 août 2013
Collection:
Edition:Carolrhoda Lab ™
Genre: suspense psychologique
Prix: 5,36 €

Résumé de l’éditeur

There are stories where the girl gets her prince, and they live happily ever after. (This is not one of those stories.)

Jenna Lord’s first sixteen years were not exactly a fairy tale. Her father is a controlling psycho and her mother is a drunk. She used to count on her older brother—until he shipped off to Iraq. And then, of course, there was the time she almost died in a fire.

There are stories where the monster gets the girl, and everyone cries for his innocent victim. (This is not one of those stories either.)

Mitch Anderson is many things : A dedicated teacher and coach. A caring husband. A man with a certain...magnetism.

Avis de Callixta

Ce livre commence comme beaucoup, une relation tabou et interdite entre un professeur et une élève. Il y a cependant quelques différences notables comme le fait que la jeune héroïne, Jenna a seulement seize ans et que le début du livre est très troublant. Les premières lignes sont inquiétantes. Jenna a visiblement connu quelques chose de très dur et est interrogé par un officier de police. Ce personnage est important à sa façon car il est en réalité l’interlocuteur de Jenna. Tout au long du roman, elle s’adresse à lui, l’interpelant parfois, critiquant sa mauvaise interprétation des faits. Jenna fait donc un récit de sa relation avec son professeur de chimie mais il serait très réducteur d’en faire une romance tabou. C’est bien plus que cela. Le roman n’est pas une histoire d’amour c’est d’abord un suspens psychologique et un drame terrible, celui qui a marqué la vie de Jenna et aura de lourdes conséquences autour d’elle.

Jenna est donc une très jeune fille qui entre dans un nouvelle école. Enfant intelligente et sensible, elle vient de passer de longs mois dans un hôpital psychiatrique pour des raisons qui vont peu à peu se révéler. Jenna vit avec ses parents, avec qui les relations sont très difficiles. Sa mère boit, son père trompe sa femme et ils ne s’entendent pas bien du tout. Il est évident qu’un terrible passé hante cette famille mais le livre va révéler lentement ce qui les a amenés à cette situation. Jenna survit dans cette ambiance, en souffrance, isolée. Il y a aussi le grand-père qui a survécu à un incendie terrible et qui a depuis perdu la tête. Il flotte aussi le souvenir d’une grand-mère qui s’est suicidée. Vous l’aurez compris le livre est lourd, les secrets épais et bien gardés. Jenna n’est finalement qu’un élément d’un histoire familiale qui a commencé il y a bien longtemps.

Quand Jenna va rencontrer Mitch Anderson, c’est une sorte de bouffée d’air pur auquel elle a même du mal à croire. Mitch s’intéresse à elle, a la réputation de prendre soin des gamins à problèmes partout où il va. Il est aussi marié mais il parle peu de lui. L’histoire qui se noue entre les deux personnages est le rayon de lumière dans la vie de Jenna mais dans le livre également car ce sont les seuls moments, plus légers et doux d’un livre implacablement dur. Nous sommes dans un suspense YA donc il y a peu de scènes explicites entre les deux héros mais leur attirance, le temps qu’ils passent ensemble sont très beaux et apportent enfin à Jenna ce dont elle a besoin.

Le reste est à découvrir car ce qui avait commencé avant cette rencontre n’a pas fini de se dérouler et l’histoire va continuer pour Jenna et Mitch. Leur passé, leurs choix, leurs erreurs sont bien là et vont les rattraper. La fin du livre est difficile même si le petit espoir qui a été semé dans la tête de Jenna ne s’éteindra sans doute plus jamais.

Le livre est superbement écrit. L’auteure réussit à merveille à créer une atmosphère plombante, à semer avec subtilité des informations qui ne prendront véritablement sens qu’à la fin du récit. Elle joue avec les codes et les tabous de la société américaine contemporaine. Elle-même pédopsychiatre, elle a une approche très intéressante des problèmes psychologiques des enfants et des traumatismes. Mais le livre n’est pas qu’un simple constat clinique. La fin donnerait presque envie d’en savoir plus sur Jenna qui a tellement souffert déjà à seize ans. Et même si on aurait aimé quelque chose de plus léger pour elle, l’auteure trouve tous les mots justes et fait des choix qui le sont tout autant. Un très beau roman.

Mots clés de l'auteur :

Bick Ilsa J.
   Drowning instinct de Ilsa J. Bick
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016