Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Mookie, gueule d’amour de Alexis Morgan

jeudi 2 octobre 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Mookie, gueule d’amour de Alexis Morgan


Date:1 octobre 2014
Collection: Best Friend
Edition:J’ai Lu
Genre: romance contemporaine
Prix: 6,95 €

Résumé de l’éditeur

Nick quitte l’Afghanistan où est mort Spencer, son frère d’armes, qu’il n’a pas réussi à sauver lors d’une embuscade. Dévasté et rongé de culpabilité, il rentre au pays avec Mookie, leur fidèle mascotte. Ce chien courageux les a, au prix d’une grave blessure, prévenus d’une attaque et s’est ensuite fait adopter par le bataillon. Mookie a désormais besoin d’un foyer. Callie, la fiancée de Spencer, pourrait-elle prendre soin de lui ? Bouleversée par la mort de Spencer, la jeune femme est très surprise quand elle apprend qu’il lui a légué sa vieille maison victorienne. Et plus surprise encore lorsque Nick surgit un jour devant sa porte, un grand chien blanc à ses côtés…

Avis de Callixta

J’ai Lu lance avec deux romans sa nouvelle collection Best Friend, autrement dit des romans avec des animaux, chien chat, cheval...qui tiennent une place importante.L’idée n’est pas nouvelle puisque de nombreuses auteures comme Kristan Higgins ou Elizabeth Hoyt dotent en général leurs personnages d’un petit animal domestique qui apporte tendresse et humour à certaines scènes. D’autres, comme Jill Shalvis, ont même écrit des séries centrées autour d’animaux et ceux qui s’ne occupent mais on ne peut pas dire que cela soit un mouvement de fond à l’heure actuelle. Pourquoi vouloir développer un collection entièrement sur cela ? Mystère mais si on prend l’exemple de ce roman écrit par Alexis Morgan, il y a fort à parier qu’il sera difficile de trouver des séries entières sur le sujet. Il y aurait aussi sans doute mieux valu avoir des sagas de la trempe de celle de Jill Shalvis.

En réalité, plus qu’une romance « animalière » avec un chien qui est une sorte de Rintintin des années 2010 ( pour ceux qui ignoreraient et franchement c’est bien normal, qui est Rintintin, sachez qu’il s’agit d’une série américaine très ancienne où un chien fait partie des rangs de l’armée de ce pays et multiplie les exploits), il s’agit du début d’une saga autour d’une petite ville de l’Eta de Washington, Snowberry Creek. C’est là que le héros, Nick, va atterrir après une terrible expérience en Afghanistan. Il y a perdu son meilleur ami, y a été blessé, ainsi qu’un autre. Il vient en fait rendre visite à Callie, une amie de son copain décédé et il veut lui confier son chien recueilli sur le champ de bataille et qui y a souffert aussi. L’idée est bonne mais ne vous attendez pas à voir un homme et son chien partageant la même affliction. Non, Mookie est une brave bête qui apporte ce qu’on attend de lui c’est à dire un peu de tendresse et d’humour. Pour le reste...

Alexis Morgan ne démérite pas. Tout est d’un extrême classicisme avec un héros souffrant de syndrome post traumatique qui va immédiatement être attiré par Callie, la voisine de son ami décédé. Nick a besoin de se retrouver, de savoir où sa vie va aller après son choc et sa blessure. Callie est elle-même à la croisée des chemins. Tout cela est vu et revu et traité sans aucun génie particulier. Les héros partagent une attraction moyenne, ont une histoire d’amour assez quelconque. En réalité ils devraient être ensemble très vite mais Nick reste paralysé par la culpabilité et l’impression qu’il prend la petite amie de son copain, sauf que jamais rien ne s’est passé entre eux et que Callie n’éprouvait pas de ce genre de sentiments. Etant donné qu’ils ne parleront de cela que dans les dernières pages du livre, leur valse hésitation est longuette. Cela se lit mais c’est mignon, sans plus. Nous apercevons la petite ville et la maison dont a hérité Callie est au cœur du roman. Il y a même un mini mystère sans grand enjeu autour de celle-ci.

De façon prévisible, ajoutons que nous voyons arriver les futurs héros, le second ami de Nick par exemple mais également une jeune femme de Snowberry Creek. Il y a également un policier veuf... Tout cela est fort prévisible et probablement sans ami à quatre pattes si on en croit les résumés des prochains romans. Alors est-ce qu’on aura la suite dans cette collection ? Mystère.

Pour terminer, c’est un détail, mais il montre ces méthodes agaçantes de certains éditeurs, nous avons droit à quelques mini coupes du texte, celles où nos héros qui partagent une relation très sage évitent de porter un préservatif. Il manque quelques phrases mais est-ce le rôle d’un éditeur d’enlever des morceaux du texte de l’auteure faisant allusion au fait qu’ils ne portent pas, délibérément, de préservatif ? Pour moi, non. Il y en a probablement ailleurs dans le roman, mais celles-ci ne sont pas anodines.

Bref, cette romance est moyenne, soignée, appliquée même mais elle reprend des thèmes très utilisés récemment et bien mieux exploités. Une entrée en matière modeste pour cette nouvelle série.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016